Gennevilliers : un écoquartier immense et très social

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le chantier d'un écoquartier de 9 hectares vient d'être lancé dans le centre-ville de Gennevilliers, « le plus grand d'Ile-de-France » selon le maire communiste de cette ville des Hauts-de-Seine. Au programme : des jardins partagés, un village vertical, une collecte des déchets enterrés, une chaufferie biomasse, et 50% de logements sociaux.
Avec 1 700 logements, il devrait accueillir 4 000 habitants d'ici à 2017. Quelques grands noms de l'architecture participent à l'aventure, tel Roland Castro qui érigera un « village vertical », petite tour d'habitation de dix-sept étages entrecoupés de jardins partagés.
« Bien sûr, nous avons fait appel aux technologies les plus récentes afin de mettre en place un système de récupération des eaux de pluie pour l'arrosage des espaces publics, une collecte des déchets enterrés, ou encore une chaufferie alimentée par la biomasse. Mais nous avons avant tout souhaité un écoquartier ouvert sur la ville, et accessible à tous. C'est pourquoi 50 % des habitations seront des logements sociaux. » a expliqué Jacques Bourgoin, maire d'une commune qui compte déjà 60% de logements sociaux.Cet écoquartier devrait en outre bénéficier de la desserte d'une station du futur Grans Paris Express.
Source : 20 Minutes Paris / La Quotidienne

Sur ce thème, lire notre article "Les écoquartiers au défi de la mixité sociale"

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles