abonné

Gilles Charpenel : « Le niveau d’engagement résulte de la possibilité ou non de prendre plaisir à travailler »

Bruno Cohen-Bacrie

Sujets relatifs :

, ,
Gilles Charpenel :  « Le niveau d’engagement résulte de la possibilité ou non de prendre plaisir à travailler »

524-gilles-charpenel

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

Ce n’est pas parce que vous travaillez dans des conditions confortables que vous y prenez du plaisir. Or, si l’on veut s’attaquer à la performance des organisations, c’est bien cette condition qu’il faut remplir. C’est ce que nous explique Gilles[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Avec Virginie Loisel, un management à porter demain

Avec Virginie Loisel, un management à porter demain

Les managers et dirigeants font face à un défi constant : emmener leurs équipes avec enthousiasme pour faire gagner leur employeur, malgré de nombreuses incertitudes et un écosystème professionnel qui se complexifie. Des facteurs...

26/01/2022 | Boîte à outils
Entre deux chaises ou les paradoxes du manager

Entre deux chaises ou les paradoxes du manager

Les maux du management : l'art de parler avec assurance de ce que l’on ne connaît pas 

Les maux du management : l'art de parler avec assurance de ce que l’on ne connaît pas

À lire : Entre job et junior, ou comment réussir et se réaliser

À lire : Entre job et junior, ou comment réussir et se réaliser

Plus d'articles