Harcèlement coupable

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le TA de Montpellier a condamné la commune de Brousses-et-Villaret à verser 10 000 euros à un agent victime de harcèlement moral de la part du maire, Pierre Inard (qui a démissionné en octobre 2008, après 31 ans passé à la tête de la commune). L'élu qui reprochait à l'agent d'avoir soutenu une opposante aux municipales de 2001, avait entrepris de « l'écoeurer » pour le pousser à la démission. Brimades, tâches « ingrates », suppression de prime... et même affichage sur un panneau municipal d'un avis médical - confidentiel - concernant l'agent de retour, en mi-temps thérapeutique, après un épisode dépressif ! La commune devrait engager une action visant à faire établir la « faute intentionnelle » du maire et obtenir que l'indemnisation de l'employé harcelé soit mise à sa charge.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Ronan Dantec : "Tout acte d’aménagement et de construction doit être conditionné par le futur du climat"

Ronan Dantec : "Tout acte d’aménagement et de construction doit être conditionné par le futur du climat"

À l’heure de l’éco-anxiété, Ronan Dantec, sénateur (EELV), fait entendre une musique différente. Auteur d’un rapport sénatorial en 2019 sur le sujet (1), président du Comité national d’orientation de l’Office national sur...

21/09/2022 | Espace public
Avec Hélène Guillet, le syndicat des DG prend une nouvelle direction

Avec Hélène Guillet, le syndicat des DG prend une nouvelle direction

"Les collectivités doivent porter une attention particulière aux travailleurs mobiles dans leur politique d’aménagement et de mobilité"

"Les collectivités doivent porter une attention particulière aux travailleurs mobiles dans leur politique d’aménagement et de mobilité"

La politique de la ville, une priorité, vraiment ?

La politique de la ville, une priorité, vraiment ?

Plus d'articles