Haute fonction publique : Chatel veut un observatoire !

La Rédaction

Sujets relatifs :

L'ex-ministre UMP Luc Chatel, qui dénonce une "chasse aux sorcières" dans la haute fonction publique par le pouvoir de gauche, a proposé vendredi un ...

"observatoire des nominations".

"Ce qui frappe, c'est l'ampleur de cette purge et sa violence", a assuré le député-maire de Chaumont sur RTL. "On fait ça avec beaucoup de violence et en silence", "c'est une pratique indigne du pouvoir".

"François Hollande nous avait expliqué pendant son débat télévisé avec Nicolas Sarkozy: +Moi président de la République, je ne nommerai pas mes amis à la tête de chaînes de télévision+. Non, il a trouvé mieux: il a nommé un ami à la tête de l'organisme qui va nommer à la tête des chaînes", a accusé M. Chatel.

Allusion à Olivier Schrameck, ex-directeur de cabinet de Lionel Jospin à Matignon. Le vice-président délégué de l'UMP voit en lui un "haut fonctionnaire tout à fait respectable, mais il avait échappé aux uns et aux autres qu'il avait des compétences dans le domaine de l'audiovisuel". "C'est un militant socialiste".

"Je demande au gouvernement de créer un observatoire des nominations. On pourrait tout à fait imaginer qu'un député de la majorité, de l'opposition, en permanence annoncent, expliquent, communiquent sur toutes les nominations qui sont faites aujourd'hui en silence", a-t-il proposé.

"Il y a 83 préfets hors cadre", "rémunérés par la République mais sans affectation. On a nommé des militants plutôt que de nommer des préfets qui ont des compétences et avaient occupé des responsabilités", selon l'ex-ministre de l'Education.

M. Chatel a réaffirmé sa préférence pour le "spoils system" à l'américaine: "un gouvernement doit arriver avec une centaine de hauts fonctionnaires qui ont participé à l'élaboration de son projet, pour permettre de le mettre en oeuvre dans de bonnes conditions".

Dans une interview au Figaro Magazine, l'ex-ministre de l'Education détaille ses griefs, citant des nominations qui lui semblent non fondées et des débarquements qui lui semblent abusifs - comme celui du préfet d'Ile-de-France peu avant sa retraite.

cgd/rh/bfa

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'Octobre 2021

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'Octobre 2021

Funérailles laïques, RIFSEEP, accueil des migrants, management combatif, niveau de la mer, loi Egalim… Retrouvez tous les articles parus dans notre numéro de mars de La Lettre du cadre...

14/10/2021 |
Éditorial - La vraie richesse de nos territoires

Éditorial - La vraie richesse de nos territoires

La chasse aux mégots a commencé

La chasse aux mégots a commencé

La gentille préfète et le grand autoroutier

La gentille préfète et le grand autoroutier

Plus d'articles