Hémorragie d'enseignant en zone rurale

La Rédaction

Sujets relatifs :

La région Limousin et la FCPE, principale fédération de parents d'élèves, ont dénoncé les suppressions de postes massives dans l'éducation, qui mettent en "danger" (...)
les territoires ruraux de la Corrèze, de la Creuse et de la Haute-Vienne, lors d'une conférence de presse.

Avec 278 suppressions de postes prévues à la rentrée 2012, "l'académie de Limoges est la plus touchée proportionnellement par l'hémorragie d'enseignants" puisque ce sont 4% des emplois qui devront disparaître d'un coup, a déploré à Paris le président PS de la région Limousin, Jean-Paul Denanot. "C'est deux fois plus que la moyenne nationale", a-t-il protesté.

Depuis 2007, ce sont plus de 1.000 postes qui ont déjà été supprimés dans la région, dont plus de 200 postes d'enseignants dans les lycées professionnels, a rappelé M. Denanot. Le Limousin "a déjà été touché par beaucoup de réductions de services publics mais c'est la première fois que l'on s'attaque avec autant de détermination à l'école rurale", a dit le président de région. Il a reproché au recteur de l'académie de Limoges, Jean Bertsch, de n'avoir "fait aucun effort pour défendre la spécificité rurale" mais "surtout de s'être attaqué aux publics les plus fragiles en supprimant les Rased" spécialisés contre l'échec scolaire.

Cette situation a suscité "un front du refus tout à fait exceptionnel" réunissant parents d'élèves, syndicats et même "beaucoup d'élus de droite", a dit M. Denanot. "L'Education nationale est largement menacée et je veux tirer ici la sonnette d'alarme". Ce qui se passe dans la région Limousin "est exemplaire des menaces qui pèsent sur l'école rurale", a vilipendé Jean-Jacques Hazan, président de la FCPE. "L'école rurale est fortement touchée parce qu'on a commencé à toucher à l'école primaire à partir de la rentrée 2011", a-t-il souligné.

Sur les 278 suppressions de postes, 131 le seront dans le primaire et 147 dans le secondaire, à parts égales entre les collèges et les lycées. Dans le primaire, la Corrèze est le département le plus touché avec la suppression de 49 postes dont 40 postes d'enseignants "Rased", a-t-il dit. Dans la Creuse, 30 postes sont supprimés qui vont entraîner la fermeture de 12 classes et deux écoles dont une à Aubusson. En Haute-Vienne, 17 classes seront fermées notamment.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles