Interdoc évolue et prépare l'avenir

La Rédaction

Sujets relatifs :

Vendredi 5 avril dernier, l'association Interdoc s'est réunie en assemblée générale extraordinaire puis ordinaire. Si l'objet de l'assemblée générale ordinaire était classique pour un début d'année (rapport moral du président, bilan financier 2012 et vote du budget 2013), l'AG extraordinaire qui l'a précédée marque une étape importante de l'histoire de l'association, qui fêtera ses 20 ans à l'automne.

Le bilan 2012 présenté par Michel Noguier témoigne d'un travail très riche et d'une implication toujours forte des membres les plus actifs de l'association, malgré un contexte pas toujours propice pour s'investir dans des activités professionnelles en plus d'un temps de travail déjà bien rempli. Les groupes de travail n'ont en effet pas chômé :

- Un nouveau site internet est en gestation et devrait être présenté à la prochaine réunion, en juin. On y retrouvera bien entendu les contenus actuels et sera enrichi d'espaces pour les groupes de travail et d'une plateforme collaborative.

- Une nouvelle version du thesaurus devrait être éditée en fin d'année.

- La base de catalogage partagé a fait l'objet d'une enquête de satisfaction en fin d'année et devrait être prochainement rebaptisée.

- Un livre blanc sur l'évolution de la fonction documentaire est en cours de rédaction.

- Le plan de classement a été actualisé et allégé. Il sera disponible d'ici quelques semaines.

- La base de fiches Documentation juridique a été mise à jour.

- L'enquête de 2010 sur les marchés publics d'abonnements a été actualisée.

- Un gros travail de rédaction a été entrepris afin de proposer un rapport d'activités type.

De nombreux contacts ont par ailleurs été pris avec divers partenaires, qu'il s'agisse d'associations du domaine de l'infodoc (IABD, Juriconnexion...) ou de fournisseurs (présentations d'outils, offres commerciales, résolution de problèmes avec les adhérents).

En termes d'adhésions, le bilan est également positif, puisque Interdoc est passé de 175 adhésions en 2011 à 186 en 2012. La part des conseils généraux se réduit peu à peu (82 départements pour 104 autres collectivités).

Cette évolution dans les adhésions a conduit à une évolution des statuts et du règlement intérieur de l'association, objets de l'AG extraordinaire avec laquelle a débuté la journée. Rédigés en 1993 et plusieurs fois amendés, ils n'avaient toutefois pas été remaniés depuis 2004. Les modifications apportées cette année ont été préalablement validées par un juriste, ce qui a permis de préciser certaines formules et d'ajouter des éléments permettant davantage de stabilité juridique.

Les nouveaux statuts effacent la distinction entre membres adhérents (conseils généraux) et membres associés (autres collectivités), et redessinent les contours du futur conseil d'administration qui prendra ses fonctions en 2014 ou 2015. Ils marquent surtout une volonté pour l'équipe actuelle de passer la main en douceur, d'anticiper son renouvellement et de border le fonctionnement futur de l'association. Comme l'a précisé Michel Noguier, l'implicite, qui reposait sur une équipe, doit être explicité pour que la transition se passe le mieux possible.

20 ans, un bel âge pour Interdoc, dont le renforcement des statuts montre qu'elle ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Pour cela, toutes les bonnes volontés - les vôtres ! - sont les bienvenues !

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

L'oeil du DGS : "Bienveillance, un mot qui m'agace"

L'oeil du DGS : "Bienveillance, un mot qui m'agace"

"La Lettre du cadre" lance une nouvelle rubrique, intitulée "L'oeil du DGS" : des billets d'humeur rédigés par les femmes et les hommes qui dirigent les administrations des collectivités, et qui vous proposent un regard décalé sur la...

28/10/2021 | Analyse débat
35  heures (voire moins), la lutte continue

35  heures (voire moins), la lutte continue

Accès à la culture  : une idée belge

Accès à la culture  : une idée belge

Finances locales : le cœur des pleureuses donne de la voix

Finances locales : le cœur des pleureuses donne de la voix

Plus d'articles