abonné

Jamila El Berry : « L’absence de prévention des RPS sera demain systématiquement sanctionnée »

Stéphane Menu
Jamila El Berry : « L’absence de prévention des RPS sera demain systématiquement sanctionnée »

jamila_el_berry

© JEB_avocat

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

La mise en place lente de l’accord-cadre sur les risques psychosociaux (RPS) est liée à la difficulté inhérente à la fonction publique de protéger ses agents. Mais les employeurs publics sont invités par Jamila El Berry, une des meilleures spécialistes françaises dans ce domaine, à prendre la mesure de la responsabilité civile, administrative et/ou pénale dans laquelle l’administration pourrait être engagée en cas de manquement en la matière.

Jamila El Berry, avocate spécialisée dans le droit du travail au sein du cabinet JEB Avocats, est aussi formatrice et chargée de conférences en Droit de la prévention des risques professionnels à l’université Sorbonne Paris I et Paris XIII.

À lire
Elle a publié « Le burn-out : un feu de paille » en 2015 (Lamy[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles