abonné

"Je suis un cadre, mais j'ai des fêlures"

© akifcelikel-stok

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

Un management érigeant le culte de la performance et de l'avant-gardisme en stratégie monolithique de communication, en interne comme externe : so 2000 ! Aujourd'hui, on écoute avec plus d'attention et de respect la personne qui vient partager avec vous ses maladresses diverses et ses méprises multiples. Encore faut-il que son organisation d'origine soit réceptive à une telle démarche...

Article initialement publié le 17 mars 2015

Les magazines grand public surfent depuis quelques années sur cette tendance ((Contre le culte de la perfection : la revanche des losers, GQ, juin 2011, couverture.)). Les réseaux professionnels n'hésitent plus à y faire ouvertement référence ((

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Mesurer les défis du management public

Interview

Mesurer les défis du management public

Annie Bartoli et Cécile Blatrix reviennent longuement, dans un récent ouvrage, sur les enjeux qui traversent le management des organisations publiques. Un  ouvrage de référence  qui analyse les démarches de management conçues et...

18/11/2022 |
Anne Filliol : "L’agilité, la capacité d'être force de proposition, c’est exactement ce que permet la transversalité"

Interview

Anne Filliol : "L’agilité, la capacité d'être force de proposition, c’est exactement ce que permet la transversalité"

Travailler en transversalité oui, mais pour faire quoi ?

Travailler en transversalité oui, mais pour faire quoi ?

Transversalité : le vécu de ceux qui s’y frottent

Transversalité : le vécu de ceux qui s’y frottent

Plus d'articles