L'ABS pour « freiner » les dépenses

La Rédaction

Sujets relatifs :

La communauté d'agglomération de Sophia Antipolis a instauré depuis 2009 une comptabilité analytique qui permet une Allocation Budgétaire par Service (ABS) dont le but est d'identifier clairement le coût des services et de vérifier dans quelle mesure ce coût est équilibré par la recette fiscale qui lui correspond. Le plus dur dans ce genre d'exercice est d'identifier les dépenses indirectes qui doivent être affectée aux services (utilisation des services de ressources humaines, juridique, informatique, etc..). La répartition choisie se base sur la « consommation » réelle quand cela est possible (calcul au pourcentage des agents, du temps passé, etc...) . Cette démarche a permis un reversement de 1,305M¤ du service ordures ménagères (repris en régie) au profit du budget général, et 1,25 M¤ par le service des transports.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles