"L'angélisme" supposé de la nouvelle garde des sceaux.

La Rédaction

Sujets relatifs :

Il n'existe aucune preuve de l'efficacité du renforcement des peines

Mardi 22 mai, c'est le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, Christian Jacob, qui a dénoncé "l'angélisme" de la nouvelle garde des sceaux. "On parle quand même là de mineurs de plus de 16 ans qui sont récidivistes et passibles d'au moins trois ans de prison. On n'est pas avec des gentils chérubins qui font un chahut à la sortie de l'école", a-t-il fustigé.

Instaurés par la loi du 10 août 2011, ces tribunaux pour mineurs, composés de trois juges professionnels, fonctionnent depuis janvier 2012. Le candidat François Hollande avait annoncé durant sa campagne qu'il supprimerait ces tribunaux correctionnels pour mineurs.

Il n'existe aucune preuve de l'efficacité de l'approche qui consiste à juger les mineurs comme des majeurs sur leur récidive. Et si les hommes politiques augmentaient leur niveau d'information?

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

On sait ce qu’il faut faire pour engager la transition climatique. On sait moins comment payer l’effort colossal qui est devant nous. Un des enjeux majeurs, sera notre capacité à réformer en profondeur notre appareil fiscal. Ça...

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Plus d'articles