L'atterrissage de Jack Lang

La Rédaction

Sujets relatifs :

Jack Lang, 72 ans, peut envisager la législative avec optimisme dans la pourtant réputée très à droite deuxième circonscription des Vosges, compte tenu de la contre-performance de Nicolas Sarkozy à la présidentielle et de la probabilité d'une triangulaire avec le Front national.

"La clé de l'élection, c'est le Front national", admet le député UMP sortant, Gérard Cherpion, un pharmacien de 64 ans qui se dit "serein", mais qui garde le souvenir amer de sa défaite après la dissolution en 1997.

Dans cette circonscription de Saint-Dié, frappée par la désindustrialisation et le chômage, Marine Le Pen est arrivée en tête au premier tour de la présidentielle (près de 28%), de sorte que Jean-François Jalkh, candidat du FN, est fondé à nourrir l'espoir d'accéder au second tour.

Ancien député frontiste (1986-1988) de Seine-et-Marne, cette figure du parti d'extrême droite, dont il est le secrétaire général, s'était lui-même fait "parachuter" dans les Vosges en 2010, lorsqu'il était parvenu à se faire élire conseiller régional.

"Je compte bien accéder au second tour", martèle-t-il aujourd'hui, quitte à favoriser l'élection de Jack Lang.

"Je préfèrerais l'emporter dans un duel", proteste le socialiste, qui fait activement campagne depuis plusieurs semaines autour de Saint-Dié, où il affirme désormais habiter.

L'ancien ministre de la Culture, toujours député du Pas-de-Calais, qui a atterri dans les Vosges en janvier après une rocambolesque recherche de circonscription partout en France, estime qu'il sera "porté par une dynamique présidentielle".

"Député fantôme"
Pour Fabrice Gartner, professeur de droit public à l'Université de Lorraine à Nancy, "il est évident que dans une circonscription populaire, durement touchée par la crise, la présence d'un personnage politique qui a des contacts avec le pouvoir central peut convaincre beaucoup d'électeurs".

"Saint-Dié, qui a bien besoin qu'on attire l'attention sur elle, peut donc être tentée par Jack Lang, par pragmatisme. D'autant que, contrairement à ce qui a pu être craint, +l'anti-Jack-Languisme+ n'existe pas", assure l'enseignant.

Le 6 mai dernier, Nicolas Sarkozy n'avait recueilli que 289 voix de plus que François Hollande sur ce territoire. "Un certain nombre de gens qui n'ont pas voté Hollande comprennent l'intérêt d'avoir désormais un député socialiste", veut croire M. Lang, qui ne cesse de répéter que son "engagement est total".

L'affirmation est sévèrement contestée par Gérard Cherpion qui, sans jamais citer le nom de Jack Lang, met en garde contre le risque d'"un député fantôme".

"L'expérience de l'un de mes challengers, c'est de n'être sur aucun territoire", raille le sortant UMP, qui note que "le taux de chômage de Boulogne-sur-Mer (où M. Lang a été élu en 2007, ndlr) est supérieur à celui de Saint-Dié".
M. Cherpion, qui avait été largement réélu en 2007 avec 55% des suffrages, souligne par ailleurs la multiplicité des candidatures à gauche (LO, NPA, FDG et deux divers écologistes, plus le Modem), alors qu'il est le seul représentant de la droite républicaine.

"Il y a neuf candidats, dont quelques parachutés", sourit l'élu, qui promet de rendre "coup pour coup" durant la campagne.

"Moi, je suis l'un des rares candidats à être né dans les Vosges", lui répond Jack Lang, qui a vu le jour à Mirecourt, dans une circonscription voisine, quand M. Cherpion est né dans le département limitrophe de Meurthe-et-Moselle.

Retrouvez toute l'actu des législatives dans notre dossier thématique "Législatives 2012"

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles