L'étude des sols, un domaine qui explose aujourd'hui

La Rédaction

Sujets relatifs :

Là où la plupart d'entre nous ne perçoit qu'un banal sol de terre, Lionel Ranjard sait qu'il s'y développe une extraordinaire biodiversité microbienne. Celle-ci est d'autant plus importante que, mieux utilisée, elle pourrait permettre à terme le développement d'une agriculture plus saine et par conséquent durable. Ainsi dès 2007, dans le cadre du Groupement d'Intérêt Scientifique (GIS) Sol, dont l'objectif est alors de mettre en place un réseau de surveillance des sols à l'échelle du territoire français, ce chercheur INRA, spécialiste de la microbiologie des sols, a participé avec ses collègues à l'élaboration des premières cartes de l'abondance et de la diversité microbienne des sols du territoire français. Une première !

"C'est un domaine qui explose aujourd'hui", s'enthousiasme Lionel Ranjard, à la fois chercheur au sein de l'Unité Mixte de Recherche (UMR) Agroécologie de Dijon, cette Très Grande Unité (TGU), opérationnelle depuis janvier dernier, qui compte plus de 400 personnes, et directeur scientifique de la plateforme GenoSol. Un domaine auquel il a commencé à s'intéresser dès sa thèse de doctorat en écologie microbienne du sol, réalisée à l'Université de Lyon. "J'ai toujours souhaité être lié au domaine environnemental, dans mes études puis dans mon métier", précise-t-il. Doctorat en poche, il se lance dans des études post-doctorales, toujours à Lyon, privilégiant une approche plus écologique puisqu'il va travailler alors sur la microbiologie des aquifères de producteurs d'eau en bouteille, un sujet "oh combien sensible", souligne-t-il. Recruté en 2001 à l'INRA de Dijon, la recherche publique permettant une plus grande liberté intellectuelle et donc scientifique selon lui, Lionel Ranjard a commencé sa carrière de chercheur au sein de l'Unité de Microbiologie du Sol, restructurée deux ans plus tard en Unité de Microbiologie du Sol et de l'Environnement.

Pour en savoir plus...

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Arnaud Bontemps : " Nous sommes confrontés à cette incapacité à faire correctement notre travail"

Interview

Arnaud Bontemps : " Nous sommes confrontés à cette incapacité à faire correctement notre travail"

Le collectif « Nos services publics » a mené une grande enquête, du 30 avril au 31 août 2021, pour sonder l’état d’esprit des agents publics. Le résultat est effarant : 80 % d’entre eux expriment un sentiment...

02/12/2021 |
Éditorial : Après le congrès des maires : où en est la décentralisation ?

Éditorial : Après le congrès des maires : où en est la décentralisation ?

L'oeil du DGS : "Inclusion, un mot que j'adore"

L'oeil du DGS : "Inclusion, un mot que j'adore"

Projet de loi 3DS  : une nouvelle étape de la décentralisation ?

Projet de loi 3DS  : une nouvelle étape de la décentralisation ?

Plus d'articles