L'extinction des enseignes lumineuses la nuit est contestée

La Rédaction

Sujets relatifs :

Deux associations de commerçants demandent au gouvernement - qui exige l'extinction de toutes les enseignes lumineuses de 1 heures à 6 heures dès le 1e juillet - d'assouplir le décret cadre publié en janvier. Pour réduire les dépenses énergétiques superflues et limiter les nuisances lumineuses, le gouvernement a effectivement adopté 27 mesures, dont l'extinction des enseignes lumineuses, des vitrines, commerces et bureaux durant 5 heures par jour.
Or les associations prétendent qu'un texte unique est inadapté à certaines situations locales, du fait d'évènements particuliers (Fête des lumières à Lyon, Nuit blanche à Paris, etc) ou pour assurer la sécurité des promeneurs (distributeurs de billets, station-service, etc).
Bien qu'il distingue les enseignes lumineuses (hôtel, établissements hospitaliers, magasins, etc) des vitrines, commerces et bureaux (pour lesquels des discussions sont encore en cours), le ministère s'est dit prêt à envisager des dérogations pour raisons de sécurité, ou de façon plus temporaire après arrêté préfectoral.
Source : La Quotidienne

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles