L'extinction des enseignes lumineuses la nuit est contestée

La Rédaction

Sujets relatifs :

Deux associations de commerçants demandent au gouvernement - qui exige l'extinction de toutes les enseignes lumineuses de 1 heures à 6 heures dès le 1e juillet - d'assouplir le décret cadre publié en janvier. Pour réduire les dépenses énergétiques superflues et limiter les nuisances lumineuses, le gouvernement a effectivement adopté 27 mesures, dont l'extinction des enseignes lumineuses, des vitrines, commerces et bureaux durant 5 heures par jour.
Or les associations prétendent qu'un texte unique est inadapté à certaines situations locales, du fait d'évènements particuliers (Fête des lumières à Lyon, Nuit blanche à Paris, etc) ou pour assurer la sécurité des promeneurs (distributeurs de billets, station-service, etc).
Bien qu'il distingue les enseignes lumineuses (hôtel, établissements hospitaliers, magasins, etc) des vitrines, commerces et bureaux (pour lesquels des discussions sont encore en cours), le ministère s'est dit prêt à envisager des dérogations pour raisons de sécurité, ou de façon plus temporaire après arrêté préfectoral.
Source : La Quotidienne

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

La dernière Lettre du Cadre vient d'arriver. Au sommaire : ces déchets que nous ne préférons réduire plutôt que réduire, un énième épisode du management en temps de crise, le renouveau des instances médicales dans les...

24/06/2022 |
Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Plus d'articles