L'indice « conservé » de rémunération d'un stagiaire peut-il prendre en compte les indemnités ?

La Rédaction

Sujets relatifs :

L'indice de rémunération d'un stagiaire doit correspondre, sous réserve de certaines conditions particulières, à celui qu'il détenait en qualité d'agent non titulaire de droit public hors indemnités ou majorations de traitement dues en qualité de stagiaire.

Un agent contractuel d'une commune avait été nommé en qualité de rédacteur stagiaire. Il contestait son nouvel indice de traitement qui était inférieur à celui qu'il percevait en qualité d'agent non titulaire.

La haute juridiction a rappelé que conformément à la réglementation en vigueur, l'agent non titulaire de droit public qui est classé à un échelon doté d'un traitement inférieur à celui qu'il percevait avant sa nomination en qualité de stagiaire, conserve à titre personnel le bénéfice de son traitement antérieur (jusqu'au jour où il bénéficie dans son nouveau grade d'un traitement au moins égal). Il a été précisé que le nouveau traitement ainsi déterminé ne peut excéder la limite du traitement indiciaire afférent au dernier échelon du premier grade du cadre d'emplois considéré.

Le Conseil d'Etat a considéré que l'indice permettant de déterminer le traitement indiciaire dont bénéficiera le fonctionnaire intégrant un cadre d'emplois en qualité de stagiaire, doit être égal à l'indice correspondant à la rémunération qu'il percevait en qualité d'agent contractuel avant son intégration comme stagiaire, hors indemnités ou majorations de traitement.

Le CE a conclu que la commune avait méconnu la réglementation en appliquant à l'agent un indice de rémunération de stagiaire inférieur à celui qui avait été déterminé pour le calcul de sa rémunération en qualité de contractuel.

(CE 14 octobre 2011 - n° 342831).

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles