L'observatoire de la laïcité installé

La Rédaction

Sujets relatifs :

François Hollande a demandé à l'Observatoire de la laïcité, qu'il a installé lundi, d'élaborer "des propositions" sur l'encadrement de la laïcité dans les structures accueillant des enfants, en soulignant la nécessité d'"un dialogue serein et constructif".

L'entourage du président a évoqué la perspective d'un "projet de loi" susceptible d'être présenté dans "quelques mois".

Le débat sur ce sujet a été relancé par un arrêt de la Cour de cassation, le 19 mars, annulant le licenciement d'une employée voilée de la crèche privée Baby Loup, dans les Yvelines.

Cette décision "a soulevé la question de la définition et de l'encadrement de la laïcité dans les structures privées qui assurent une mission d'accueil des enfants", a déclaré le chef de l'Etat en installant lundi matin à l'Elysée un Observatoire de la laïcité, présidé par Jean-Louis Bianco, ancien ministre et ancien secrétaire général de l'Elysée.

M. Hollande a demandé à cet Observatoire, placé sous la tutelle de Matignon, "d'émettre rapidement des propositions sur ce point" en lien "avec le Défenseur des droits et en tenant compte des consultations que le Premier ministre aura faites avec l'ensemble des groupes parlementaires".

Il s'agit d'être en mesure de "présenter un projet de loi en Conseil des ministres dans quelques mois", a précisé son entourage en espérant que "la méthode permettra de rassembler les Français" sur ce sujet délicat.

"Notre pays a besoin d'apaisement et de clarté", a lui-même souligné M. Hollande demandant à la dizaine de membres de l'Observatoire "d'assurer les conditions d'un dialogue serein et constructif" sur ces questions "lourdes et complexes".

"La laïcité est avant tout un principe et de liberté et de cohésion", a insisté le président de la République.

swi/rh/ed

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

35  heures (voire moins), la lutte continue

35  heures (voire moins), la lutte continue

Plus que quelques mois pour apliquer les 1607 heurs effectives. L'État affiche sa fermeté, les collectivités cherchent des solutions… ou des échappatoires.Avec une date butoir fixée au 1er janvier prochain pour le « retour »...

22/10/2021 | Statut
Accès à la culture  : une idée belge

Accès à la culture  : une idée belge

Finances locales : le cœur des pleureuses donne de la voix

Finances locales : le cœur des pleureuses donne de la voix

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'Octobre 2021

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'Octobre 2021

Plus d'articles