L'œil du DGS : "Tu seras un DGS, mon fils"

L'œil du DGS :

© stock.adobe.com

Haut fonctionnaire et écrivain, Xavier Patier emprunte, dans ce billet savoureux, la plume de Rudyard Kipling pour décliner les vertus du DGS. "If" :  merveilleux poème de l'écrivain britannique qui a aussi écrit "L'Homme qui voulut être roi". Mais cela, ce n'est pas une ambition de dirigeant territorial, comme nous le rappelle Xavier Patier.

Par Xavier Patier, DGS du conseil départemental de Loir-et-Cher
Si tu peux voir un jour ton PLUI annulé par un juge et sans un commentaire te remettre au travail ; Si tu peux regarder une émission de Public Sénat sur la décentralisation sans aussitôt zapper ; Si tu peux lire jusqu’au bout, sans pester, une circulaire de la DGCL et écouter jusqu’à la fin, sans chuchoter un seul gros mot, un discours de préfet ; Si tu aimes t’esquiver au moment des photos et goûtes le plaisir de laisser d’autres signer le parapheur, mais en bas de textes que tu auras voulus ;
Si le bien du pays suffit à te donner envie de venir au bureau, plus que les compliments du voisin ; Si tu préfères l’influence au pouvoir, et les plateaux-repas servi dans les coulisses aux festins ingérés en public; et les costumes sombres et les visages éteints, et les samedi sans permanence, et les dimanches sans inauguration ; Si tu pratiques l’humilité non pas au point d’être humble toi même, mais assez pour le faire croire aux autres ; Si tu aimes les gens sans le crier sur les toits et , pour les élus du peuple, éprouves une admiration sans borne mêlée d’une compassion fraternelle ;
Si entends sans mépris les envolées d’estrade mais préfères tenir des propos un peu chiants plutôt que de nourrir les polémiques ; Si dire oui t’ennuie et si dire non ne t’effraie pas ;
Si tu prends du plaisir à retrouver les syndicats ; Si tu préfères LinkedIn à Twitter et Légifrance à Facebook ;
Si jamais tu ne penses à propos des élus: « Ils expliquent, moi je décide », quand même tu déciderais beaucoup et quand même ils expliqueraient magistralement ; Si tu peux mettre en marche tout l’immobilisme administratif qu’il faut, oreilles et yeux bouchés, quand il s’agit de défendre le droit, le bon sens, l’équité, ou un collègue injustement accusé ; Si tu aimes ta liberté plus que ses accessoires ; Si tu peux assister tard le soir à un conseil municipal sans te dire à aucun moment: «  La démocratie locale, ce sont des amateurs qui commandent aux professionnels » ;
Si tu lis, absorbé et joyeux, la Lettre du cadre territorial : Alors tu seras un DGS, mon fils !

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

En Île-de-France, une charte pour accompagner l’évolution des pratiques managériales

En Île-de-France, une charte pour accompagner l’évolution des pratiques managériales

Le Conseil Régional d’Ile-de-France a adopté une nouvelle charte managériale l’an dernier sur un mode transversal et collaboratif. L'objectif est à la fois d'écrire noir sur blanc ce qu'on attend des managers, et de poser des...

18/05/2022 |
La Seine-Saint-Denis co-construit sa charte managériale en sondant les interrogations et les aspirations des encadrants

La Seine-Saint-Denis co-construit sa charte managériale en sondant les interrogations et les aspirations des encadrants

À Arnage, un référentiel managérial commun pour partager une vision commune et collective

À Arnage, un référentiel managérial commun pour partager une vision commune et collective

Management zen

Management zen

Plus d'articles