L'Union européenne s'attaque aux transferts indécents dans le foot

La Rédaction

Sujets relatifs :

Dans le football, les transferts de joueurs font autant fantasmer qu'ils peuvent écoeurer. Surtout en temps de crise. Les sommes atteintes peuvent friser l'extravagance voire l'indécence. A titre d'exemple de proximité : l'été dernier, le Paris-SG a dépensé plus de 100 millions d'euros pour l'achat de quatre joueurs (Ibrahimovic, Lavezzi, Verrati et Thiago Silva). Durant la saison 2010-2011, plus de 3 milliards d'euros (contre 400 000 euros en 1995) ont été dépensés et 18 307 transferts effectués durant les deux périodes de mercato. La Commission européenne publie une étude dont Le Monde a eu connaissance et qui se veut un préalable nécessaire sur laquelle elle devrait s'appuyer pour envisager un nouveau cadre réglementaire qui puissent régir, de manière plus contraignante que dans le passé, les transferts sur le marché européen.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

On sait ce qu’il faut faire pour engager la transition climatique. On sait moins comment payer l’effort colossal qui est devant nous. Un des enjeux majeurs, sera notre capacité à réformer en profondeur notre appareil fiscal. Ça...

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Plus d'articles