La chasse aux mégots a commencé

Denis Courtois
La chasse aux mégots a commencé

© pixarno - stock.adobe.com

Comment lutter contre les tonnes de mégots qui finissent quotidiennement dans nos eaux usées ? Grace à une "taxe tabac", les collectivités mettent en place des solutions.

10 millions d’euros seront versés cette année par les fabricants de Tabac pour « aider » les collectivités à collecter les mégots de
cigarettes qui traînent dans les rues.

Ces mégots, qui mettent dix ans à se décomposer, sont une source importante de pollution de la mer. 80 % des déchets qui aboutissent dans la mer et les océans sont en effet amenés par les fleuves, eux-mêmes largement « approvisionnés » par les collecteurs d’eaux pluviales qui récupèrent, des eaux de pluie chargées de déchets en tous genres. Ils sont constitués pour près de la moitié de ces mégots de cigarettes dont la collecte est donc loin d’être anodine.


Il n’est pas sûr que le demi-centime par paquet de cigarettes, tarif de cette nouvelle écotaxe, réussisse à financer tous les projets


Les cendriers deviennent de plus en plus des objets urbains identifiés, mais d’autres initiatives permettent d’aller plus loin. Des collectivités expérimentent l’installation de filets à la sortie de leurs collecteurs d’eaux pluviales pour capter un maximum de déchets. La métropole de Rouen a ainsi installé ce type de filets et expérimente cette collecte en adaptant la taille des mailles en partenariat avec un laboratoire urbain dans le cadre d’un projet appelé Plastoc. Coût de l’installation : 44 000 euros. Il n’est pas sûr que le demi-centime par paquet de cigarettes, tarif de cette nouvelle écotaxe, réussisse à financer tous les projets...

Lire aussi : Les mégots (aussi) peuvent être recyclés

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Bientôt des menus à base de chanvre en restauration collective ?

Bientôt des menus à base de chanvre en restauration collective ?

En Nouvelle-Aquitaine, plusieurs restaurants scolaires expérimentent des recettes à base de chanvre. Objectifs : proposer des produits locaux, diversifier les plats végétariens, contribuer au développement d’une filière verte...

Comment le climat change l’ingénierie territoriale

Comment le climat change l’ingénierie territoriale

Hambourg anticipe la montée des eaux

Hambourg anticipe la montée des eaux

En Occitanie, une gestion des eaux et de la biodiversité repensée

En Occitanie, une gestion des eaux et de la biodiversité repensée

Plus d'articles