abonné

La clause "Molière" : utile ou perverse ?

Eric Lanzarone
La clause

Ouvriers sur chantier en action

© PJDespa

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

Clause « Molière » ou clause Tartuffe ? La volonté de certains présidents de région d’imposer le français sur les chantiers a des relents nauséabonds. Elle soulève cependant une vraie question : celle de la sécurité sur les[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Restauration scolaire : plus que trois mois pour se préparer à la loi Egalim

Restauration scolaire : plus que trois mois pour se préparer à la loi Egalim

Part du bio, labels… les nouvelles normes environnementales pour la restauration collective vont bouleverser les approvisionnements des cantines scolaires. Voici en quelques points ce à quoi il faut se préparer. Il ne reste pas beaucoup...

23/09/2021 |
Chronique des marchés publics n° 4 : quelques précisions utiles sur la compétence de la CAO dans les accords-cadres

Chronique des marchés publics n° 4 : quelques précisions utiles sur la compétence de la CAO dans les accords-cadres

Chronique des marchés publics n° 3 : offre à zéro euro et liste de prestations

Chronique des marchés publics n° 3 : offre à zéro euro et liste de prestations

L214, le plaidoyer local

L214, le plaidoyer local

Plus d'articles