La dette n'est pas un motif de divorce

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le Conseil d'Etat a condamné la communauté de communes de l'Escarton du Queyras à verser 886 765 euros d'indemnité à la SEM Queyras. Chargée depuis 1991 de construire et d'exploiter les remontées mécaniques destinées à la pratique du ski alpin dans huit communes, la SEM avait vu son contrat rompu en 2001 par la collectivité, en raison d'une forte dette d'exploitation. Un motif non-recevable a décidé le conseil d'État qui estime qu'il n'y avait ni irrégularités, ni vices de la part de la SEM susceptibles d'entraîner une rupture prématurée du contrat par la collectivité.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'Octobre 2021

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'Octobre 2021

Funérailles laïques, RIFSEEP, accueil des migrants, management combatif, niveau de la mer, loi Egalim… Retrouvez tous les articles parus dans notre numéro de mars de La Lettre du cadre...

14/10/2021 |
Éditorial - La vraie richesse de nos territoires

Éditorial - La vraie richesse de nos territoires

La chasse aux mégots a commencé

La chasse aux mégots a commencé

La gentille préfète et le grand autoroutier

La gentille préfète et le grand autoroutier

Plus d'articles