La dette n'est pas un motif de divorce

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le Conseil d'Etat a condamné la communauté de communes de l'Escarton du Queyras à verser 886 765 euros d'indemnité à la SEM Queyras. Chargée depuis 1991 de construire et d'exploiter les remontées mécaniques destinées à la pratique du ski alpin dans huit communes, la SEM avait vu son contrat rompu en 2001 par la collectivité, en raison d'une forte dette d'exploitation. Un motif non-recevable a décidé le conseil d'État qui estime qu'il n'y avait ni irrégularités, ni vices de la part de la SEM susceptibles d'entraîner une rupture prématurée du contrat par la collectivité.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Qu'ont voté les territoriaux à la dernière présidentielle ?

Infographie

Qu'ont voté les territoriaux à la dernière présidentielle ?

Un an et demi déjà. Alors que les territoriaux étaient traditionnellement plutôt modérés, on les a découvert davantage attirés par les extrêmes. Détails en images et en chiffres de tendances...

27/01/2023 |
En Paca, l’État fait confiance à la région pour la planification écologique

En Paca, l’État fait confiance à la région pour la planification écologique

Catherine Belrhiti : « L’eau doit devenir un sujet politique »

Catherine Belrhiti : « L’eau doit devenir un sujet politique »

Logement : quand la question secondaire devient primaire  !

Logement : quand la question secondaire devient primaire  !

Plus d'articles