La feuille de route de M. Valls est prête. Mais comment agir ?

La Rédaction

Sujets relatifs :

L'administration dispose-t-elle d'une capacité suffisante d'analyse des problèmes

Jeudi 17 mai 2012, l'heure de la passation a sonné. Le nouveau ministre de l'Intérieur a donné sa feuille de route : "Il n'y aura ni angélisme, ni course effrénée aux chiffres, ni stigmatisation de communauté, d'une catégorie par rapport à une autre. Notre pays a besoin de tempérance et de mesure". Dans son programme de candidat, le Président avait également fait des promesses. Une question se simple se pose maintenant. Comment tenir tous ces engagements ?
Le nouveau gouvernement, s'il prend au sérieux ses annonces, propose de changer la doctrine de police et d'introduire une nouvelle police de proximité (et de lui donner des moyens en mettant plus de policiers sur le terrain), de changer le modèle managérial de la police, et de promouvoir une police ethniquement neutre. Rien que ça.
Il n'est pas évident, de plus, que l'administration dispose d'une capacité suffisante d'analyse des problèmes et des réponses à apporter. La qualité d'un cabinet est une chose. Il faut cependant savoir, par exemple, qu'il n'existe pas de centre de prospective au sein des forces de sécurité, que l'ancien IHESI (institut des hautes études de la sécurité intérieure) qui était un point de recherche sur la police n'a pas vu cette fonction conservée depuis sa transformation en INHES (institut national des hautes études de la sécurité) et que les efforts réalisés par les polices étrangères pour développer de nouvelles pratiques, les mettre en oeuvre (et les évaluer) sont très largement méconnus au niveau central et par les préfectures.
Changer un système de police centralisé (et le système français est hyper centralisé) suppose de changer le centre lui-même, sa manière de fonctionner. Et les organismes sur lesquels le ministre s'appuie. Les fonctionnements ou dysfonctionnement observés localement ne sont que les symptômes qui découlent des décisions centrales. Mais qui a un plan d'action prêt pour aller dans ce sens ?

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles