La feuille de route environnementale : tout n'est pas encore précisé !

La Rédaction

Sujets relatifs :

Après la 1ère conférence environnementale, le gouvernement a publié le 20 septembre sa feuille de route.

C'est surtout la mise en oeuvre du débat sur la transition énergétique et les mesures sur la biodiversité qui ont été précisées. Pour le reste, on n'en sait pas beaucoup plus !

Tout d'abord, le cap pour la réduction du nucléaire de 75 à 50 % à l'horizon 2025 a été réaffirmé. Ensuite, le grand débat sur la transition énergétique va débuter en novembre pour une durée de 6 mois avec au final, une loi de programmation avant l'été.

Trois périodes successives sont prévues entre novembre et mai 2013 : deux mois d'informations, quatre mois de participation suivi d'une synthèse qui devra déboucher sur la loi.

Quatre thèmes pour organiser ces débats :

  • - un volet sociétal portant sur l'évolution des modes de vie, de production, de consommation et de transport et avec un double objectif, efficacité et sobriété;
  • - un volet technique avec différents scénarii du mix énergétique pour 2025 et 2050;
  • - un volet industriel avec les choix en matière d'énergies renouvelables;
  • - un volet financier avec l'évaluation des coûts et des financements.

Ce n'est pas le CNDP (Commission nationale du débat public) qui animera ce débat mais ce sera un comité de pilotage qui est à constituer. Les membres ne sont pas encore connus mais ils seront certainement issus d'une commission nationale (organisation créée pour l'occasion) composée de 6 collèges : ONG, entrepreneurs, syndicalistes, parlementaires, élus et fonctionnaires. Deux comités sont aussi ajoutés à cette organisation : l'un composé d'experts, l'autre de citoyens... qui auront le droit d'émettre un avis !

Et, au-delà de cette grande organisation, la feuille de route reprend les objectifs annoncés lors de la conférence... alors, si vous voulez tout savoir...

Joël Graindorge, Directeur général des services techniques.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles