La justice annule un arrêté municipal contre une antenne-relais

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le tribunal administratif de Caen a annulé l'arrêté du maire Modem d'Hérouville Saint-Clair (Calvados) contre l'installation d'une antenne-relais de téléphonie mobile dans sa commune. Pour le tribunal, il n'y a pas lieu d'appliquer le principe de précaution énoncé à l'article 5 de la Charte de l'environnement à laquelle le préambule de la Constitution fait référence. « Il ne ressort pas des pièces du dossier que, en l'état des connaissances scientifiques sur les risques pouvant résulter pour le public de son exposition aux champs magnétiques émis » par les antennes relais, « le maire ait pu, sans erreur manifeste d'appréciation, estimer qu'il y ait lieu de faire opposition à l'installation » de cette antenne, écrit le tribunal dans sa décision. « De surcroît, la proximité (d'une) école maternelle (...) invoquée par la ville devant le tribunal n'est pas confirmée par la photographie aérienne produite », ajoute-t-il. La municipalité d'Hérouville ne fera pas appel, a indiqué son service de presse.
Source : AFP / La Quotidienne

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Les missions du référent laïcité ont été précisées

Les missions du référent laïcité ont été précisées

Créé par la loi Séparatisme du 24 août 2021, un référent laïcité doit être présent dans chaque collectivité territoriale. Ses missions ont été précisées par décret du 23 décembre.La loi confortant le respect des principes de...

18/01/2022 | Ressources humaines
Osez la parité !

Osez la parité !

L'oeil de la DGS : "Ma pire erreur de manager"

L'oeil de la DGS : "Ma pire erreur de manager"

Les marches publics s’invitent dans la campagne présidentielle (chronique des marchés publics n°10)

Les marches publics s’invitent dans la campagne présidentielle (chronique des marchés publics n°10)

Plus d'articles