abonné

La « libération » de la direction des achats de l’hôpital Necker-Enfants malades

Eric Delon
La « libération » de la direction des achats de l’hôpital Necker-Enfants malades

liberation-necker

© joel_420 - adobestock

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

DRH de l’Hôpital Necker-Enfants malades depuis septembre 2017, Frédéric Spinhirny raconte la démarche de « libération » de la direction des Achats, de la Logistique et du Développement durable de l’hôpital dont il assurait la direction depuis 2014.

Pourquoi et comment avez-vous décidé de « libérer » la direction des Achats, de la Logistique et du Développement durable de l’hôpital Necker-Enfants malades dont vous assuriez la gestion ?

Il s’agissait d’une opportunité. Celle de croiser les réflexions managériales les plus récentes et le fonctionnement de l’administration hospitalière. En 2014, lorsque je suis arrivé à Necker, de nombreux articles fleurissaient dans les journaux sur les notions d’innovations managériales ou d’entreprise[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Peut-on parler de transition climatique sans parler de transition managériale ?

Peut-on parler de transition climatique sans parler de transition managériale ?

À l’heure où les collectivités ont largement digéré la décentralisation, elles doivent désormais passer à une nouvelle étape. Où nécessité climatique et nouvelles manières de manager peuvent se rejoindre pour inventer un monde...

26/04/2022 |
L’esprit commando transposé au management

L’esprit commando transposé au management

Méthode FunWork : Ici et là

Méthode FunWork : Ici et là

Bâtir une cathédrale, c’est simple, la prendre sur le nez c’est encore plus simple  !

Bâtir une cathédrale, c’est simple, la prendre sur le nez c’est encore plus simple  !

Plus d'articles