La nouvelle copie ministérielle du projet dit « d'observation » des élèves en difficulté en maternelle

La Rédaction

Sujets relatifs :

En octobre dernier, le ministère de l'Education avait mis au débat un projet intitulé « Aide à l'évaluation des acquis en fin d'école maternelle ». Tollé du côté des syndicats et des fédérations de parents d'élèves qui y avaient vu un « étiquetage » et un « tri » des élèves. Luc Chatel avait alors décidé de prendre du recul.

Il propose cette fois des outils d' « observation » pour mieux appréhender les difficultés d'apprentissage dans les domaines fondamentaux. Finies les expressions d'enfants « à risque » ou « à haut risque ». Dans sa circulaire de rentrée 2012, Luc Chatel propose « une observation précise » de chaque élève « dès le premier trimestre de grande section », ainsi que « la mise en oeuvre d'aides différenciées permettant d'atteindre le niveau de compétence attendu en fin d'école maternelle dans dix domaines clés ». A savoir : la maîtrise de la langue, deux domaines sur les mathématiques, trois domaines sur les « compétences transversales » (la motricité fine et les capacités graphiques, l'attention et la mémoire, s'organiser dans les tâches et planifier...).
Le premier programme proposé aux enseignants est la phonologie (étude des sons). A travers son secrétaire général, Sébastien Sihr, le SNUipp-FSU regrette que le ministère ait recouru aux « médecins et non [aux] pédagogues » et invite le ministère « à revoir sa copie sur la phonologie ». Pour le principal syndicat dans le primaire, « on a aujourd'hui une conception de l'école maternelle où on fait porter la pression sur la seule classe de grande section, alors que l'école maternelle devrait être pensée dans sa globalité comme une école qui a trois à quatre années de scolarité ». Le scepticisme domine aussi chez SE-Unsa : si « le ministère progresse en vocabulaire », le syndicat se dit « déçu » par l'outil phonologique, « composé uniquement d'exercices d'entraînement systématiques sans aucun contexte signifiant ou motivant et conçu uniquement par des médecins ».

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Les sénateurs Hervé Maurey et Stéphane Sautarel ont récemment présenté les conclusions de leur rapport : « Comment remettre la SNCF sur rail ? Modèle économique de la SNCF et du système ferroviaire : il est grand temps...

02/05/2022 |
Éditorial : Nouveau monde, vieilles idées

Éditorial : Nouveau monde, vieilles idées

À lire: faut-il quitter les réseaux sociaux ?

À lire: faut-il quitter les réseaux sociaux ?

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'avril 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'avril 2022

Plus d'articles