La passivité d'une ATSEM en matière de sécurité des enfants peut-elle être prise en compte pour refuser sa titularisation ?

La Rédaction

Sujets relatifs :

 Un maire peut tenir compte de la passivité d'une ATSEM quant à la sécurité des enfants pour apprécier les aptitudes professionnelles de l'agent à l'issue de son stage.

 Après une prolongation de stage de 6 mois, une ATSEM stagiaire avait été licenciée pour insuffisance professionnelle.

La juridiction d'appel a estimé que compte tenu de leur mission d'assistance au personnel enseignant pour la réception, l'animation et l'hygiène des jeunes enfants, les ATSEM participent nécessairement à leur surveillance et à leur sécurité. La CAA a considéré que l'agent n'était pas fondée à soutenir que le maire avait commis une erreur de droit en tenant compte de sa passivité quant à la sécurité des enfants pour apprécier ses aptitudes professionnelles.

Sur l'ensemble des pièces du dossier, la CAA a constaté que pendant toute la durée de son stage, l'agent n'assurait pas de façon satisfaisante la sécurité des enfants, ne savait pas se faire obéir de ceux-ci et manquait d'attention et de concentration pour faire appliquer les consignes données par les enseignants.

Il a été conclu que le licenciement en fin de stage pour insuffisance professionnelle n'était entaché ni d'erreur de fait ni d'erreur manifeste d'appréciation.

(CAA Lyon - 22 novembre 2011 - n° 11 LY 00098).

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Éditorial : On veut des fonctionnaires !

Éditorial : On veut des fonctionnaires !

Notre service public s’effondre et nous le regardons mourir. Pour notre capacité à faire société comme à affronter les risques à venir, il nous faut réagir.Voilà maintenant un quart de siècle que la fonction publique souffre en...

29/09/2022 |
Les décrets ZAN mettent le feu à la plaine

Les décrets ZAN mettent le feu à la plaine

La « Liberté fondamentale » de « vivre dans un environnement respectueux de la santé » : un vieux principe qu’il faudra bien appliquer

La « Liberté fondamentale » de « vivre dans un environnement respectueux de la santé » : un vieux principe qu’il faudra bien appliquer

Olivier Schneider : « l’annonce majeure, c'est le lancement du comité interministériel vélo »

Interview

Olivier Schneider : « l’annonce majeure, c'est le lancement du comité interministériel vélo »

Plus d'articles