La péréquation horizontale en voie d'embourbement

La Rédaction

Sujets relatifs :

La commission des Finances du Sénat - présidée par l'UMP Philippe Marini - a décidé, le 30 novembre, de reporter d'un an la mise en place du Fonds de péréquation des recettes intercommunales et communales (FPIC), prévue pour 2012. Motifs : l'absence de données fiables sur son impact pour les collectivités et les multiples effets jugés pervers, et attaqués depuis plusieurs mois par de nombreux élus. Sachant que le gouvernement fait face au mécontentement d'élus locaux de toutes les tendances politiques, il pourrait jouer la prudence, à quelques mois des élections présidentielles et législatives, et ne pas tenter d'avancer coûte que coûte sur la mise en place de la péréquation horizontale. D'autant qu'il n'y a pas d'enjeu financier pour l'Etat, cette réforme ne lui coûte rien.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Les décrets ZAN mettent le feu à la plaine

Les décrets ZAN mettent le feu à la plaine

Si la facture énergétique arrive largement en tête des gros tracas ressentis par les élus en cette rentrée, le zéro artificialisation nette « zlatane » aussi leur moral. La sacro-sainte maîtrise des sols se dérobe sous leurs...

La « Liberté fondamentale » de « vivre dans un environnement respectueux de la santé » : un vieux principe qu’il faudra bien appliquer

La « Liberté fondamentale » de « vivre dans un environnement respectueux de la santé » : un vieux principe qu’il faudra bien appliquer

Olivier Schneider : « l’annonce majeure, c'est le lancement du comité interministériel vélo »

Olivier Schneider : « l’annonce majeure, c'est le lancement du comité interministériel vélo »

Ronan Dantec : "Tout acte d’aménagement et de construction doit être conditionné par le futur du climat"

Ronan Dantec : "Tout acte d’aménagement et de construction doit être conditionné par le futur du climat"

Plus d'articles