abonné

La région Grand Est ajuste l’offre et la demande des formations

Eric Delon

Sujets relatifs :

, ,
La région Grand Est ajuste l’offre et la demande des formations

Flat design style web banner for the path to success, levels of education, staff training, specialization, learning support. Vector illustration concept for web design, marketing, and print material.

© Adobestock

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

Grâce à la création d’un site internet mettant en relation entreprises et candidats, le conseil régional Grand Est espère améliorer le retour à l’emploi des personnes dont elle finance la formation.

Améliorer le retour à l’emploi des chômeurs de la région. Telle était l’ambition de la région Grand Est lorsqu’elle a lancé le site Trait d’union au printemps dernier.

Mauvaise orientation

« Notre collectivité finance la formation de 50 000 personnes en recherche d’emploi sur un an. Or nous avons constaté que 45 % d’entre eux ne trouvaient pas d’emploi un an après, en raison notamment d’une mauvaise orientation et d’une connaissance trop superficielle du secteur d’activité ou du métier avant la formation », explique Valérie Debord,[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles