abonné

« La résilience organisationnelle s’appuie sur des ressources déjà présentes dans l’organisation »

Sylvain Delarue

Sujets relatifs :

, ,
« La résilience organisationnelle s’appuie sur des ressources déjà présentes dans l’organisation »

Man climbing up to high stack of blocks

© Elena Milevska

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

Gilles Teneau est l'auteur de nombreux ouvrages sur la résilience organisationnelle. Il précise pour La Lettre du cadre ce que revêt ce concept et comment il peut venir en aide aux organisations de travail en crise.

gilles_teneauGilles Teneau est chercheur associé au Laboratoire d’économie et de management de Nantes Atlantique (Lemna) de l’Université de Nantes et auteur de nombreux ouvrages sur la résilience organisationnelle.

Quelle définition donnez-vous de la résilience organisationnelle ?

Partons du constat qu’une organisation qui subit un choc ou qui traverse une crise peut, soit disparaître, soit s’adapter en vivotant, soit se reconfigurer en une forme inédite et avec une nouvelle dynamique. Le monde de l’entreprise est plein d’exemples qui permettent[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Peut-on parler de transition climatique sans parler de transition managériale ?

Peut-on parler de transition climatique sans parler de transition managériale ?

À l’heure où les collectivités ont largement digéré la décentralisation, elles doivent désormais passer à une nouvelle étape. Où nécessité climatique et nouvelles manières de manager peuvent se rejoindre pour inventer un monde...

26/04/2022 |
L’esprit commando transposé au management

L’esprit commando transposé au management

Méthode FunWork : Ici et là

Méthode FunWork : Ici et là

Bâtir une cathédrale, c’est simple, la prendre sur le nez c’est encore plus simple  !

Bâtir une cathédrale, c’est simple, la prendre sur le nez c’est encore plus simple  !

Plus d'articles