La seconde étape, mieux qu'un plan Marshall

La Rédaction

Sujets relatifs :

François Lamy veut lancer une "seconde étape de la politique de la ville" nous dit Le Monde. Le nouveau ministre de la ville, explique Béatrice Jérôme, entend prendre son temps dans la discrétion, histoire de ne pas subir les échecs de Fadela Amara, ministre alibi sans pouvoir ni moyens. "Un plan Marshall, c'est un plan d'urgence par définition. Or l'urgence est peu compatible avec la politique de la ville. On ne peut pas restructurer un quartier d'un coup de baguette magique ", a expliqué François Lamy. "En revanche, il faut un plan de bataille sur la durée. Laissez-moi quelques semaines pour l'élaborer".
Lire l'article

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Ronan Dantec : "Tout acte d’aménagement et de construction doit être conditionné par le futur du climat"

Ronan Dantec : "Tout acte d’aménagement et de construction doit être conditionné par le futur du climat"

À l’heure de l’éco-anxiété, Ronan Dantec, sénateur (EELV), fait entendre une musique différente. Auteur d’un rapport sénatorial en 2019 sur le sujet (1), président du Comité national d’orientation de l’Office national sur...

21/09/2022 | Espace public
Avec Hélène Guillet, le syndicat des DG prend une nouvelle direction

Avec Hélène Guillet, le syndicat des DG prend une nouvelle direction

"Les collectivités doivent porter une attention particulière aux travailleurs mobiles dans leur politique d’aménagement et de mobilité"

"Les collectivités doivent porter une attention particulière aux travailleurs mobiles dans leur politique d’aménagement et de mobilité"

La politique de la ville, une priorité, vraiment ?

La politique de la ville, une priorité, vraiment ?

Plus d'articles