La simple consultation de sites pornographiques durant la classe légitime t-elle une révocation ?

La Rédaction

Sujets relatifs :

 La consultation de sites pornographiques durant le temps de la classe justifie une révocation compte tenu notamment de l'atteinte directe susceptible d'être portée au crédit de l'institution scolaire.

 Un professeur des écoles avait fait l'objet (février 2008) d'une révocation disciplinaire au motif qu'il avait consulté, pendant le temps scolaire, dans sa classe et en présence des élèves, des sites pornographiques sur l'ordinateur mis à sa disposition par l'institution scolaire pour les besoins pédagogiques. Le tribunal administratif avait annulé (juillet 2008) cette décision de révocation.

La juridiction d'appel a constaté que l'agent avait reconnu avoir ponctuellement consulté des sites pornographiques alors que les élèves de sa classe travaillaient individuellement, en faisant valoir qu'il n'avait pas l'intention d'exposer les enfants à ces sites.

La CAA a toutefois relevé qu'il ressortait des pièces du dossier que certains élèves avaient pu voir les images concernées. La CAA a considéré que la révocation était légitime compte tenu notamment de ce que l'intéressé travaillait en contact avec un public fragile et influençable et de ce que les faits reprochés étaient de nature à porter directement atteinte au crédit de l'institution scolaire.

(CAA Lyon - 8 décembre 2009 - n° 08 LY 02184).

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Arnaud Bontemps : " Nous sommes confrontés à cette incapacité à faire correctement notre travail"

Interview

Arnaud Bontemps : " Nous sommes confrontés à cette incapacité à faire correctement notre travail"

Le collectif « Nos services publics » a mené une grande enquête, du 30 avril au 31 août 2021, pour sonder l’état d’esprit des agents publics. Le résultat est effarant : 80 % d’entre eux expriment un sentiment...

02/12/2021 |
Éditorial : Après le congrès des maires : où en est la décentralisation ?

Éditorial : Après le congrès des maires : où en est la décentralisation ?

L'oeil du DGS : "Inclusion, un mot que j'adore"

L'oeil du DGS : "Inclusion, un mot que j'adore"

Projet de loi 3DS  : une nouvelle étape de la décentralisation ?

Projet de loi 3DS  : une nouvelle étape de la décentralisation ?

Plus d'articles