La suède et l'énergie solaire : un nouvel outil pour déterminer l'efficacité des toits

La Rédaction

Sujets relatifs :

Installer des panneaux solaires sur le toit de sa maison est de plus en plus pratiqué. Pourtant, la place au soleil n'est pas la même en fonction des toits : direction, inclinaison, ombre des bâtiments ou de la végétation, angle d'incidence du soleil en fonction de la saison, etc. Des scientifiques de l'Université de Göteborg, en collaboration avec un cabinet de consultants du groupe WSP [1], ont développé un outil SIG (Système d'Information Géographique) permettant de déterminer précisément la quantité d'énergie solaire qu'un toit peut potentiellement recevoir. Les données climatiques sont aussi prises en compte.

Ce système est appelé SEES (Solar Energy from Existing Structures) et sera disponible gratuitement pour les entreprises et les municipalités. Un tel outil peut se révéler intéressant pour les acteurs de l'énergie solaire. Par exemple, un toit dont les caractéristiques semblent optimales (direction, inclinaison) peut être inadéquat si l'ombre des bâtiments ou de la végétation alentour est importante. Göteborg est la ville-pilote mais ce système est applicable partout où les données nécessaires sont disponibles.

Pour en savoir plus...

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Qu'ont voté les territoriaux à la dernière présidentielle ?

Infographie

Qu'ont voté les territoriaux à la dernière présidentielle ?

Un an et demi déjà. Alors que les territoriaux étaient traditionnellement plutôt modérés, on les a découvert davantage attirés par les extrêmes. Détails en images et en chiffres de tendances...

27/01/2023 |
En Paca, l’État fait confiance à la région pour la planification écologique

En Paca, l’État fait confiance à la région pour la planification écologique

Catherine Belrhiti : « L’eau doit devenir un sujet politique »

Catherine Belrhiti : « L’eau doit devenir un sujet politique »

Logement : quand la question secondaire devient primaire  !

Logement : quand la question secondaire devient primaire  !

Plus d'articles