Lachaux ne lâchera rien

La Rédaction

Sujets relatifs :

Dans la petite commune de Lachaux (Puy-de-Dôme), l'équation est simple : si la classe unique de 11 élèves du village disparaît, c'est le village qui pourrait tout simplement s'éteindre. Les parents ont donc décidé de se mobiliser pour refuser cette fatalité.  Laurent Courtial, porte-parole du mouvement, a déjà obtenu un sursis jusqu'au mois de juin. Deux moutons et un âne ont été installés sous le préau de l'école avec une pancarte où l'on peut lire: "Ne prenez pas nos enfants pour des moutons et n'en faites pas des ânes". Le village de Lachaux compte 317 habitants. « On ne peut pas appliquer les mêmes règles dans un département rural et dans la région parisienne », assure M. Courtial.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles