Laval résorbe la précarité de ses agents de remplacement

La Rédaction

Sujets relatifs :

 La ville de Laval a résorbé la précarité des agents intervenant ponctuellement pour des absences en créant 12 postes à temps complet dans une équipe de remplacement.

 La ville de Laval (Mayenne - 1650 agents) avait recours à des non titulaires pour faire face aux absences imprévues des fonctionnaires de trois directions : enseignement, petite enfance et animation.

Ce sont 15 000 heures d'absences annuelles imprévues qui conduisaient la collectivité à recourir à des non titulaires qui intervenaient quelques jours, voire quelques heures dans le cadre d'engagements ponctuels.

Dans le cadre de sa lutte contre la précarité, la ville a instauré des postes de remplacement sur des temps complet afin de mieux gérer ces intérims, d'assurer un meilleur service et de créer un rythme de travail équilibré.

La ville a estimé ses besoins de remplacement à 12 agents qui ont été recrutés dans une équipe de remplacement en qualité d'adjoint d'animation 2° classe. Sur les 191 candidatures reçues, les postulants ont été sélectionnés en fonction de leur ancienneté au sein de la collectivité en qualité de non titulaire et de leur expérience de travail avec des publics variés.

Les futurs agents devant intervenir dans les crèches, les écoles et les centres de loisir, le CAP « petite enfance » était indispensable et le BAFA vivement conseillé.

Depuis novembre 2011, les 12 agents ont été affectés à des centres de référence définis en fonction de leur lieu d'habitation afin d'éviter une mobilité totale sur les 42 sites que comptent les trois directions.

Le coût en année pleine pour les 12 agents concernés s'élève à la somme de 320 000 ¤.

Contact :
Johan THEURET - Directeur des ressources humaines
Tél. 02 43 49 46 92 - Mail : johan.theuret@laval.fr
(Pour en savoir plus : La Gazette des communes du 2 avril 2012).
(http://www.lagazettedescommunes.com).

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles