Le "94" contre Veolia

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le département du Val-de-Marne, avec la Seine-Saint-Denis, part à l'assaut du « diktat » de Veolia. Cette entreprise, qui assure la production et la distribution d'eau depuis 1962 dans 144 communes d'Ile-de-France, a obtenu en janvier pour onze ans supplémentaires la délégation de service public pour le compte du Sedif (Syndicat des eaux d'Ile-de-France). Le hic, dans le nouveau contrat adressé aux acteurs concernés (villes, départements et Siaap, le Syndicat interdépartemental pour l'assainissement de l'agglomération parisienne), le prix fixé par Veolia pour la collecte de la redevance départementale d'assainissement a triplé. « Sur le principe, il n'est pas question de payer cette somme arbitraire, qui a été annoncée très tardivement par Veolia », indique-t-on au conseil général du Val-de-Marne. Les deux départements souhaitent s'entendre avec Veolia pour payer une hausse beaucoup plus modérée, de l'ordre de celle payée par le Siaap (0,31 euro par facture d'usager).

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles