Le "94" contre Veolia

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le département du Val-de-Marne, avec la Seine-Saint-Denis, part à l'assaut du « diktat » de Veolia. Cette entreprise, qui assure la production et la distribution d'eau depuis 1962 dans 144 communes d'Ile-de-France, a obtenu en janvier pour onze ans supplémentaires la délégation de service public pour le compte du Sedif (Syndicat des eaux d'Ile-de-France). Le hic, dans le nouveau contrat adressé aux acteurs concernés (villes, départements et Siaap, le Syndicat interdépartemental pour l'assainissement de l'agglomération parisienne), le prix fixé par Veolia pour la collecte de la redevance départementale d'assainissement a triplé. « Sur le principe, il n'est pas question de payer cette somme arbitraire, qui a été annoncée très tardivement par Veolia », indique-t-on au conseil général du Val-de-Marne. Les deux départements souhaitent s'entendre avec Veolia pour payer une hausse beaucoup plus modérée, de l'ordre de celle payée par le Siaap (0,31 euro par facture d'usager).

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

On sait ce qu’il faut faire pour engager la transition climatique. On sait moins comment payer l’effort colossal qui est devant nous. Un des enjeux majeurs, sera notre capacité à réformer en profondeur notre appareil fiscal. Ça...

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Plus d'articles