Sondage

Le burn-out doit-il être reconnu comme une maladie professionnelle ?

Nicolas Braemer

Plusieurs députés se battent pour que le burn-out soit reconnu comme une maladie professionnelle. L'objectif : rendre les employeurs responsables, y compris financièrement, de l'épidémie de surmenage qui sévit chez les cadres.

Chez les patrons, on est globalement contre. Mais certaines voix se lèvent aussi chez les médecins et psychologues du travail, qui estiment que le droit du travail contient déjà des catégories de maladies professionnelles qui s'appliquent au burn-out. En outre, ils craignent de voir les victimes davantage stigmatisées.

À vous de dire ce que vous en pensez.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Procédures de signalements : un bilan en demi-teinte

Procédures de signalements : un bilan en demi-teinte

Depuis 2019, il est obligatoire de signaler les actes de violence, de discrimination, de harcèlement et d'agissements sexistes dans la fonction publique. Les chiffres publiés pour les services de l'État montrent un succès encore mitigé...

La médiation préalable obligatoire généralisée pour 7 catégories de décisions individuelles défavorables

La médiation préalable obligatoire généralisée pour 7 catégories de décisions individuelles défavorables

Le manager de proximité, un acteur indispensable dans la gestion des pathologies psychiques

Le manager de proximité, un acteur indispensable dans la gestion des pathologies psychiques

L’imputabilité au service des pathologies psychiques, retour sur une jurisprudence mouvante

L’imputabilité au service des pathologies psychiques, retour sur une jurisprudence mouvante

Plus d'articles