abonné

Le Conseil d’État laisse agir l’état d’urgence

Emmanuel Legrand
Le Conseil d’État laisse agir l’état d’urgence

CONSEILDETAT

© pixarno - Fotolia.com

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

Saisi de référés demandant la suspension de l'état d'urgence, le Conseil d'État a jugé qu'il n'y avait pas d'éléments lui permettant une telle décision. Le symbole d'un dispositif d'exception contre lequel il est bien difficile de trouver les arguments, même en l'absence de résultats probants.

Quasiment au moment où le gouvernement a décidé d’un projet de loi prorogeant l’application de l’état d’urgence pour une durée de trois mois à compter du 26 février 2016 (terme fixé par la précédente loi), le Conseil d’État a rendu une décision ((CE, juge des référés, 27 janvier 2016, Ligue des droits de l’homme et autres, req. n° 396220, A.)).

Prudence avant tout

Le juge des référés considère qu’il ne peut accueillir les conclusions[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Les sénateurs Hervé Maurey et Stéphane Sautarel ont récemment présenté les conclusions de leur rapport : « Comment remettre la SNCF sur rail ? Modèle économique de la SNCF et du système ferroviaire : il est grand temps...

02/05/2022 |
Éditorial : Nouveau monde, vieilles idées

Éditorial : Nouveau monde, vieilles idées

À lire: faut-il quitter les réseaux sociaux ?

À lire: faut-il quitter les réseaux sociaux ?

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'avril 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'avril 2022

Plus d'articles