abonné

Le Conseil d’État passe l’obligation de reclassement à la loupe

Claude Radenac

Sujets relatifs :

, ,
Le Conseil d’État passe l’obligation de reclassement à la loupe

contrat_travail

© Richard Villalon - Fotolia.com

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

Jusqu’où va la nécessité de rechercher la possibilité de reclasser un agent non titulaire avant de procéder à son licenciement pour motif d’intérêt général ? De récentes décisions du Conseil d’État éclairent cette doctrine complexe.

Dans un précédent article, nous examinions la question de la durée des contrats de recrutement des emplois fonctionnels des collectivités de moins de 80 000 habitants au regard des dispositions du 2e alinéa de l’article 3-3 de la loi de 1984 ((Loi n° 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale.)), éclairées par l’ordonnance n° 12DA01511 du juge des référés de la CAA Douai du 11 février 2013.

Dans la continuité de cette ordonnance, M. Bernard[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Un nouveau modèle français : passer du tout-État a l’hybride

Un nouveau modèle français : passer du tout-État a l’hybride

Dans son livre « Le nouveau modèle français » paru fin 2021, le haut fonctionnaire et essayiste David Djaiz, auteur remarqué de Slow démocratie en 2019, dessine les contours de ce que pourrait être un futur projet pour le pays,...

06/12/2022 |
Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Plus d'articles