Le Conseil des ministres met fin aux fonctions de plusieurs hauts fonctionnaires

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le Conseil des ministres a mis fin hier aux fonctions de Jean-Luc Névache au poste de délégué interministériel à la Sécurité routière et à celles de plusieurs préfets et hauts fonctionnaires, certains rejoignant un ministère ou la présidence de la République.

Denis Pietton, nommé directeur de cabinet du ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, selon un arrêté publié mercredi au Journal officiel, quitte ainsi ses fonctions de directeur d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient au Quai d'Orsay.

Par ailleurs Anne Courrèges quitte le poste de directrice des affaires juridiques du ministère de l'Education, ajoute le communiqué du Conseil des ministres. Elle est nommée conseillère éducation du président François Hollande, d'après un arrêté publié au JO qui fait état de l'arrivée d'un total de neuf nouveaux conseillers à l'Elysée (dont Thierry Rey, conseiller pour le sport).

Le communiqué du Conseil des ministres souligne mercredi que Renaud Vedel, qui était un proche collaborateur du préfet de police de Paris, Michel Gaudin, est nommé préfet hors cadre. Il a rejoint le cabinet du nouveau ministre de l'Intérieur, Manuel Valls.

Sont également nommés préfets hors cadre Alain Zabulon et Christiane Barret, jusqu'alors préfets des Landes et des Deux-Sèvres. Il est par ailleurs mis fin aux fonctions du préfet de la région Pays de la Loire, Jean Daubigny, précise le communiqué.

Jean-Luc Névache, nommé à ce poste en juillet 2011, n'est plus délégué interministériel à la Sécurité routière. Pour lui succéder le nom de Frédéric Péchenard, actuel directeur général de la police nationale (DGPN), a été cité.

Interrogé mercredi matin sur RTL sur le maintien à leurs postes de plusieurs hauts fonctionnaires, dont Frédéric Péchenard et Bernard Squarcini, patron du renseignement intérieur, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, avait confirmé qu'ils "seront remplacés".

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles