Le "fini parti" de Marseille devant le tribunal

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le tribunal administratif de Marseille va examiner la requête d'un habitant qui demande que la communauté urbaine Marseille Provence Métropole (MPM) abroge la règle du "fini-parti" dont bénéficient les agents chargés de la collecte des ordures, relançant ainsi la polémique sur la propreté de la ville. Avocat au barreau, Benoît Candon explique avoir déposé un recours pour "excès de pouvoir" en tant que "contribuable et simple usager", après une première demande d'annulation auprès de MPM en septembre 2009, restée sans résultat.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

On sait ce qu’il faut faire pour engager la transition climatique. On sait moins comment payer l’effort colossal qui est devant nous. Un des enjeux majeurs, sera notre capacité à réformer en profondeur notre appareil fiscal. Ça...

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Plus d'articles