Le gaspillage alimentaire en France : la « Grande (sur)-Bouffe » propose des changements

La Rédaction

Sujets relatifs :

Sur le plan national, la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture) estime que un tiers des aliments produits pour la consommation humaine sont perdus et gaspillés depuis la production jusqu'au consommateur.

Un constat qui sensibilise de plus en plus d'acteurs et qui se traduit par une montée en puissance de ce thème dans les plans locaux de prévention des déchets mis en place par les collectivités.

Bruno Lhoste (Conseiller en développement durable) est un spécialiste reconnu en France sur ce sujet puisqu'il est le concepteur pour l'Ademe de la boîte à outils sur la réduction du gaspillage alimentaire du site Optigede.

Dans cette continuité, il public en octobre « la grande (sur)-Bouffe » qui présente un état des lieux de la situation en France mais surtout propose des pistes d'amélioration pour le court et moyen terme. Le constat est simple et confirme les évaluations de la FAO : le gaspillage alimentaire en France, ce sont 260 kg par personne et par an, soit 31 % des 900 kg de nourritures produites.

Sur cette base, des pistes sont proposées en s'inspirant des actions déjà menées en France mais aussi en Europe. Mais l'objectif est bien de mettre en place des moyens qui fassent évoluer notre système de production alimentaire en profondeur.

Il faut agir à la source !

Joël Graindorge, Directeur général des services techniques.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Richard Lioger : "Il faudrait créer un Pinel étudiant"

Interview

Richard Lioger : "Il faudrait créer un Pinel étudiant"

Le député Richard Lioger (LReM), avec David Corceiro (MoDem), a récemment remis un rapport d’information pointant l’insuffisance de l’offre de logements pour les étudiants et plus généralement pour les jeunes. Ce rapport, « Le...

21/01/2022 | JeunesseActus
Les missions du référent laïcité ont été précisées

Les missions du référent laïcité ont été précisées

Osez la parité !

Osez la parité !

L'oeil de la DGS : "Ma pire erreur de manager"

L'oeil de la DGS : "Ma pire erreur de manager"

Plus d'articles