Le Grand Alès développe l'apprentissage dans le cadre de sa GPEC

La Rédaction

Sujets relatifs :

La ville et la communauté d'agglomération d'Alès favorisent l'emploi des jeunes en intégrant l'apprentissage dans leur gestion prévisionnelle des emplois et des compétences.

Fin août 2011, le maire d'Alès - président de la communauté d'agglomération, a signé une convention avec l'Etat portant sur un engagement à embaucher 20 apprentis en 3 ans dans les 2 structures (le centre hospitalier pour sa part prévoit 10 recrutements).

Le Grand Alès souhaite favoriser l'emploi des jeunes mais également intégrer l'apprentissage dans sa démarche de GPEC pour anticiper les départs à la retraite et pallier les difficultés de recrutement dans le secteur de la petite enfance.

Six apprentis devraient être recrutés à la ville la première année pour la maintenance des bâtiments et l'entretien des espaces verts. L'année suivante, la collectivité envisage de constituer un vivier de futures auxiliaires de puériculture.

La formation est assurée en alternance par les centres de formations des apprentis (CFA) de Méjeanne lès Alès et de Rodhilan. Ce mode recrutement est encouragé par le principal partenaire du dispositif, le CFA des métiers territoriaux créé en 2011 par le CNFPT et la région Languedoc-Roussillon.

Dès le recrutement des apprentis, une formation-intégration de 3 jours est organisée portant sur le service public local ainsi que sur les droits et obligations de l'apprenti. Un suivi mensuel est ensuite assuré pour chaque apprenti.

Une préparation aux concours sera également proposée aux apprentis par le CFA des métiers territoriaux qui sera également chargé de la formation des maîtres d'apprentissage.

La démarche sera suivie par un comité de pilotage constitué par l'interco, le centre hospitalier et les services de l'Etat.

Contact :
Christelle BARRES - Directrice des ressources humaines.
Tél. 04 66 56 11 00.
(Pour plus d'informations - La Gazette / 14 novembre 2011).

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles