abonné

Le grand retour des taux fixes

Nicolas Braemer

Sujets relatifs :

, ,
Le grand retour des taux fixes

A row of coins with percents and graphics illustration

© AdobeStock

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

Les taux négatifs ont eu raison de la prédominance des taux indexés. Plus simple et de nouveau attractif, le taux fixe est de nouveau en odeur de sainteté. Et proposé de plus en plus par les banques.

Orféor, société de conseil aux collectivités pour la gestion de leur dette, a publié son observatoire annuel pour l’année 2020. Voilà quelques éléments sur les prêts qu’ont proposés les banques en 2020.

L’Euribor en extinction

Depuis 2013, les offres uniquement à taux fixe ne représentaient plus la majorité des offres des banques. Ce n’est plus le cas en 2020, où elles excèdent de nouveau, avec près de 45 %, des propositions les offres taux fixe/Euribor.

Les banques ont désormais des offres très simples, souvent à taux fixe

Orféor y[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Qu'ont voté les territoriaux à la dernière présidentielle ?

Infographie

Qu'ont voté les territoriaux à la dernière présidentielle ?

Un an et demi déjà. Alors que les territoriaux étaient traditionnellement plutôt modérés, on les a découvert davantage attirés par les extrêmes. Détails en images et en chiffres de tendances...

27/01/2023 |
En Paca, l’État fait confiance à la région pour la planification écologique

En Paca, l’État fait confiance à la région pour la planification écologique

Catherine Belrhiti : « L’eau doit devenir un sujet politique »

Catherine Belrhiti : « L’eau doit devenir un sujet politique »

Logement : quand la question secondaire devient primaire  !

Logement : quand la question secondaire devient primaire  !

Plus d'articles