Le Jura est-il allé trop loin dans sa communication ?

La Rédaction

Sujets relatifs :

"Mes rivières sont généreuses, mes courbes engageantes. Viens chez moi, je suis le Jura", "viens randonner sur moi": cette pub radio, dite par une voix féminine suave, a choqué les féministes des Chiennes de garde, qui souhaitent son retrait des antennes de France Info. Selon les Chiennes de garde, cette publicité "diffuse et banalise, malgré son statut institutionnel, des fantasmes sexuels pour vanter une région et utilise donc le corps des femmes hors de propos".

Plaintes d'auditeurs
"Suite à des plaintes d'auditrices et d'auditeurs, La Meute des Chiennes de garde demande au Comité départemental du tourisme (CDT) du Jura le retrait de ces spots publicitaires sexistes ringards et demande au Jury de Déontologie Publicitaire d'examiner et de délibérer sur ces publicités", poursuit le mouvement féministe dans un communiqué diffusé mercredi.
"Dans la pub, tout ce qui est sexisme n'est pas reconnu alors que les connotations racistes par exemple, sont, elles, heureusement bannies", a déploré la présidente du mouvement, Marie-Noëlle Bas, interrogée par l'AFP.

Le corps des femmes
"Une nouvelle fois, c'est le signe qu'on utilise le corps des femmes pour vendre n'importe quoi", a réagi pour sa part Caroline De Haas, fondatrice d'Osez le féminisme, en demandant aux publicitaires de "faire preuve d'imagination".
Commandée par le CDT du Jura, "cette publicité +fait du buzz+ sur les réseaux sociaux", a relevé une responsable de la communication du Comité, Véronique Quenot, interrogée avant la réaction des Chiennes de Garde.
"Il y a du positif, du négatif, mais au moins ça fait parler. Je pense que le Jura ne va pas passer inaperçu!", a-t-elle dit. Elle a rappelé qu'une pub de la même agence, basée à Besançon, avait déjà fait parler il y a peu: "Offrez-vous 20 cm de pur bonheur", pouvait-on lire sur une affiche montrant une saucisse de Morteau.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Éditorial : On veut des fonctionnaires !

Éditorial : On veut des fonctionnaires !

Notre service public s’effondre et nous le regardons mourir. Pour notre capacité à faire société comme à affronter les risques à venir, il nous faut réagir.Voilà maintenant un quart de siècle que la fonction publique souffre en...

29/09/2022 |
Les décrets ZAN mettent le feu à la plaine

Les décrets ZAN mettent le feu à la plaine

La « Liberté fondamentale » de « vivre dans un environnement respectueux de la santé » : un vieux principe qu’il faudra bien appliquer

La « Liberté fondamentale » de « vivre dans un environnement respectueux de la santé » : un vieux principe qu’il faudra bien appliquer

Olivier Schneider : « l’annonce majeure, c'est le lancement du comité interministériel vélo »

Interview

Olivier Schneider : « l’annonce majeure, c'est le lancement du comité interministériel vélo »

Plus d'articles