Le label « bâtiment biosourcé » est créé

La Rédaction

Sujets relatifs :

L'article 4 de la loi Grenelle avait précisé que les normes de la règlementation thermique applicable aux constructions neuves doivent être adaptées à l'utilisation du bois comme matériau, en veillant à ce que soit privilégiée l'utilisation de bois certifié et, d'une façon plus générale, des biomatériaux sans conséquence négative pour la santé des habitants et des artisans.

Ces biomatériaux, ou matériaux biosourcés, sont des matériaux d'origine végétale ou animale tels que le bois et ses dérivés, le chanvre, la paille, la plume ou la laine de mouton. Ils présentent deux atouts principaux sur le plan environnemental : d'une part, ils peuvent contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et au stockage temporaire de carbone.

Pour valoriser et favoriser l'emploi de ces matériaux biosourcés, les bâtiments nouveaux intégrant un taux minimal de matériaux biosourcés et répondant aux caractéristiques associées à ces matériaux peuvent prétendre à l'obtention d'un label « bâtiment biosourcé » depuis le 22 avril 2012. Un arrêté du ministre chargé de la construction déterminera ses condition d'attribution (art. R.111-22-3 du Code de la construction et de l'habitat, introduit par le décret n° 2012-518 du 19 avril 2012).

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

On sait ce qu’il faut faire pour engager la transition climatique. On sait moins comment payer l’effort colossal qui est devant nous. Un des enjeux majeurs, sera notre capacité à réformer en profondeur notre appareil fiscal. Ça...

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Plus d'articles