Le Lot-et-Garonne ne financera pas la LGV Sud Europe

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le conseil général du Lot-et-Garonne a indiqué qu'il se retirait du financement de la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique, incapable de financer les tronçons Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Espagne. S'il a déjà déboursé 34 millions d'euros pour assurer le développement de la partie Tours-Bordeaux, prolongement de la LGV, il s'est en revanche déclaré incapable de participer au financement des deux autres tronçons au départ de Bordeaux, estimé entre 90 et 100 millions d'euros.
Le département a toutefois souligné qu'il « ne s'agit pas de remettre en cause le bien-fondé de cette infrastructure » mais que l'état de ses finances lui impose de réduire ses dépenses, notamment pour pouvoir continuer à investir modérément dans les routes et collèges.
Source : La Quotidienne

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Les décrets ZAN mettent le feu à la plaine

Les décrets ZAN mettent le feu à la plaine

Si la facture énergétique arrive largement en tête des gros tracas ressentis par les élus en cette rentrée, le zéro artificialisation nette « zlatane » aussi leur moral. La sacro-sainte maîtrise des sols se dérobe sous leurs...

La « Liberté fondamentale » de « vivre dans un environnement respectueux de la santé » : un vieux principe qu’il faudra bien appliquer

La « Liberté fondamentale » de « vivre dans un environnement respectueux de la santé » : un vieux principe qu’il faudra bien appliquer

Olivier Schneider : « l’annonce majeure, c'est le lancement du comité interministériel vélo »

Olivier Schneider : « l’annonce majeure, c'est le lancement du comité interministériel vélo »

Ronan Dantec : "Tout acte d’aménagement et de construction doit être conditionné par le futur du climat"

Ronan Dantec : "Tout acte d’aménagement et de construction doit être conditionné par le futur du climat"

Plus d'articles