Le maire gifleur

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le maire de Cousolre (Nord), qui a giflé un adolescent qui l'aurait insulté et menacé en août 2010, a plaidé la légitime défense, devant le tribunal correctionnel d'Avesnes-sur-Helpe vendredi, alors que la partie civile a dénoncé une "agression gratuite". Le 24 août 2010, l'élu avait réprimandé l'adolescent de 15 ans qui escaladait un grillage pour récupérer un ballon tombé dans un terrain communal. Il répète avoir toujours regretté son geste, un "réflexe" face aux insultes, se sentant "coincé" pour défendre sa qualité d'élu. Il a invoqué les insultes à répétition, dans ce village de 2.500 âmes où il cherchait simplement à protéger les bâtiments publics et à se battre contre les "incivilités" d'une bande de jeunes. Le jugement a été mis en délibéré au 17 février.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Les missions du référent laïcité ont été précisées

Les missions du référent laïcité ont été précisées

Créé par la loi Séparatisme du 24 août 2021, un référent laïcité doit être présent dans chaque collectivité territoriale. Ses missions ont été précisées par décret du 23 décembre.La loi confortant le respect des principes de...

18/01/2022 | Ressources humaines
Osez la parité !

Osez la parité !

L'oeil de la DGS : "Ma pire erreur de manager"

L'oeil de la DGS : "Ma pire erreur de manager"

Les marches publics s’invitent dans la campagne présidentielle (chronique des marchés publics n°10)

Les marches publics s’invitent dans la campagne présidentielle (chronique des marchés publics n°10)

Plus d'articles