abonné

Le manager incompris : je te vois quand tu m'écoutes et toi, tu me ressens…

Élisabeth Provost-Vanhecke
Le manager incompris : je te vois quand tu m'écoutes et toi, tu me ressens…

Cup of coffee with words ON OFF

© AdobeStock

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

Parfois, le cadre s'étonne de ne pas être compris par ses collaborateurs. Normal, quand on connaît leurs différences de perception majoritaire, une vraie tour de Babel ! Comment la singularité humaine pourrait-elle pénétrer la pensée groupale de l’organisation ?

Cet article fait partie du dossier : Manager incompris : comment se faire comprendre de ses collaborateurs

À ce jour, les modes de communication privilégient l’image, que ce soit l’ordinateur, la tablette ou le smartphone. Le son n’est pas absent des visioconférences et l’on peut aussi ressentir des émotions à la vue et à l’écoute d’une vidéo, lors d’un appel téléphonique ou d’un entretien de travail à distance. Ces moyens de communication sont-ils suffisants pour « percevoir »[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Peut-on parler de transition climatique sans parler de transition managériale ?

Peut-on parler de transition climatique sans parler de transition managériale ?

À l’heure où les collectivités ont largement digéré la décentralisation, elles doivent désormais passer à une nouvelle étape. Où nécessité climatique et nouvelles manières de manager peuvent se rejoindre pour inventer un monde...

26/04/2022 |
L’esprit commando transposé au management

L’esprit commando transposé au management

Méthode FunWork : Ici et là

Méthode FunWork : Ici et là

Bâtir une cathédrale, c’est simple, la prendre sur le nez c’est encore plus simple  !

Bâtir une cathédrale, c’est simple, la prendre sur le nez c’est encore plus simple  !

Plus d'articles