Le manque de sommeil influencerait notre alimentation

La Rédaction

Sujets relatifs :

Selon une étude américaine présentée à Boston au cours de la 26ème conférence annuelle des spécialistes du sommeil, opter pour une alimentation équilibrée pourrait dépendre de la qualité de notre sommeil.
Les scientifiques de l'Université de Berkeley ont ainsi observé l'activité cérébrale de 23 personnes en leur faisant passer des IRM après une nuit de sommeil normale, puis après une nuit de veille. Dans les deux cas, les chercheurs ont demandé aux participants, lorsqu'ils étaient dans l'appareil IRM, de quantifier leurs envies d'aliments divers.
L'étude a montré que le manque de sommeil affectait l'activité cérébrale du lobe frontal, une zone du cerveau qui régit le comportement et dont l'activité se déclenche en présence de choix complexes, notamment culinaires.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles