Le nouveau cadre de régulation du photovoltaïque suscite la colère

La Rédaction

Sujets relatifs :

Suite à la publication du nouveau cadre réglementaire organisant le photovoltaïque en France, les professionnels de l'énergie solaire et l'Association des régions de France notamment sont abasourdis. Ce texte prévoit en effet, dès le 10 mars, des tarifs d'achat fixés à environ 20% en dessous du tarif en vigueur au 1e septembre dernier. Plus précisément, il est prévu de proposer des tarifs d'achat spécifiques pour les installations sur les bâtiments de moins de 100 kWc, et de procéder à des appels d'offres pour les installations sur bâtiments de plus de 100 kWc et les centrales au sol. La production subventionnée se limitera également à un maximum de 500 MWc par an.
Les professionnels du secteur estiment par conséquent ne pas avoir été écoutés et être totalement évincés du nouveau cadre réglementaire, les mesures prises ne participant pas, d'après eux, à la dynamisation de la filière.
Quant à l'association des régions de France, elle juge que la France risque ainsi d'accumuler un retard irrattrapable vis-à-vis de ses voisins européens, et accuse le gouvernement d'avoir fait « l'impasse sur les projets des collectivités locales » en ne leur donnant pas les outils pour relancer leurs projets.
Source : La Quotidienne

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles